La voix

La voix – Notes Caro

 

1)  Formes et notions

 

1.1.        Du point de vue formel, dans la conjugaison d'un verbe, 3 voix ou formes du verbe.

 
On appelle voix la forme que présente le verbe selon la participation que prend le sujet à l'action.

1.2.        Les 3 voix, quand elles existent pour un même verbe, s'opposent par le sens.

 

a)    La voix active (le sujet fait l'action) Ex : Le chat poursuit la souris.

b)    La voix passive (le sujet subit l'action) Ex : La souris est poursuivie par le chat.

c)     La voix pronominale (le sujet fait et subit l'action) Ex : Le chat se lave.

 

1.3.        Ces 3 voix, quand elles existent pour un même verbe, se distinguent par la forme. Pour la voix passive, ce sont les formes des conjugaison créées à l'aide de l'auxiliaire ETRE associé à un participe passé qui sont utilisées. Mais il existe aussi d'autres moyens pour exprimer la voix passive (Ex : Il se vit descerner de chaleureuses félicitations). Pour la voix pronominale, le verbe est précédé d'un pronom personnel complément représentant l'être ou la chose qui fait l'action (Ex : Pierre se baisse). Mais dans la phrase "Il s'est produit un accident", on a affaire à un verbe unipersonnel.

 

2)  La voix pronominale

 

2.1. Elle a des sens très variés; les verbes pronominaux peuvent être :

a)      Transitifs : le pronom qui suit peut être complément d'objet. Ces verbes peuvent être :

-         réfléchis (Ex : Je me lave)

-         réciproques (Ex : Jean et Pierre se battent)

 

b)      Intransitifs : le pronom qui suit le sujet n'a pas de fonction grammaticale. Ces verbes peuvent être :

-         essentiellement pronominaux (Ex : Ils se sont enfuis / Je m'aperçois de mon erreur)

-         pronominaux à sens passif (Ex : Le château de Paul s'aperçoit du Gave)

 

2.2. On remarquera que REFLECHI et RECIPROQUE dérivent d'un verbe actif. Ex : Laver se laver. On remarquera aussi qu'à tout pronom à sens passif correspond une forme passive. Ex : Le château se voit d'ici (= est vu). On remarquera également que les verbes essentiellement pronominaux ont souvent un équivalent actif.
 

3)  La voix passive


3.1. Partons d'un énoncé :

Paul   lit   ce livre  Ce livre est lu par Paul.

Sn1 + V + Sn2    Sn2     +  V' + X + Sn1

Cette transformation s'appelle la transformation pasive. Elle exige :

 

a)    La permutation de PAUL et de CE LIVRE. Soit Sn1 devient Sn2.

b)    La modification du verbe. LIT devient EST LU. Soit V devient V'.

c)     L'introduction d'un démarcatif PAR, soit X, qui marque ce que l'on appelle complément d'agent.

 

3.2. Comment se fait cette transformation passive? Voici les règles :

 

a)     V' porte les marques du genre et du nombre de Sn2 et conserve le temps et le mode dans tous les cas de permutation de Sn1 et de Sn2. Ex : Paul a lu ces livres à Ces livres ont été lus par Paul.

b)     V' peut se réécrire   ETRE + participe passé de V + X   et on obtient la construction passive. Ex : Le chasseur tue le lion à Le lion est tué PAR le chasseur.

c)      V' peut se réécrire   particule préverbale se référant à Sn2 + X , on obtient alors la construction pronominale de sens passif. Ex : La pratique de la voile hâle le teint à Le teint se hâle par la pratique de la voile.

d)     V' peut se réécrire  V + X . Ex: Le soleil sèche le ciment à Le ciment sèche au soleil.

 

à Conclusion : Seuls les verbes transitifs admettent la règle a). Certains verbes n'admettent qu'une ou plusieurs règles (b), c), ou d)). Tous les verbes ne peuvent pas subir la transformation passive.

 

3.3. Le choix du passif est donc le plus souvent un choix stylistique. On le rencontre dans la langue écrite de préférence.

 

a)    Pour attirer l'attention sur le résultat de l'action. Ex : Le bal se fit sur la Grand Place.

b)    Pour effacer l'agent de l'action. Ex : Il a été décidé de diminuer les impôts.

c)     Pour éviter certaines amibigüités. Ex : C'est par Paul et non par Laurent que la course a été gagnée.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site