Rappel sur les compléments circonstanciels

Rappel sur les compléments circonstanciels Grammaire – Notes Caro

Ils sont parfois essentiels

Les mots du métalangage grammairien peuvent parfois produire des conséquences dommageables. "Effaçable en langue" veut dire que l'on peut supprimer les compléments circonstanciels sans briser la phrase minimale. "Non essentiel" a le même sens.

Ex : Le petit déjeuner est servi.

Le petit déjeuner est servi à la cafétaria à 7 heures.

La comparaison permet de montrer que le critère change; il n'est pas utile au destinataire (effaçable), quelque fonction synthaxique que cela ait.

On peut les déplacer

Ex: Les enfants rentreront à la maison dans 8 jours. à QUAND?

Dans 8 jours, les enfants rentreront à la maison. à QUOI?

La place du complément déplaçable n'est pas indifférente; elle dépend de ce dont on parle, du thème de la phrase.

Les compléments du nom sont souvent indispensables dans tous les textes; ils sont parfois déplaçables mais, certains se déplaçant facilement, d'autres sont plus délicats à manier car en les déplaçant, on change aussi le sens de la phrase. C'est en lisant la phrase qui précède ou qui suit que l'on trouve leur meilleure place.

Ex 1 : L'incident qui a conduit Sophie à se méfier de tous les animaux plus gros qu'un chat s'est produit pendant son enfance. Elle ramassait des champignons dans la forêt. Soudain, un gros bruit de branches brisées interrompit sa besogne. Un sanglier, lancé à toute vitesse, fonçait vers elle.

Ex 2 : Sophie, dans tout ce qu'elle faisait, était une personne entière. Dans la forêt, elle ramassait des champignons. Rien d'autre ne l'intéressait, ni la belle couleur des arbres en automne, ni les chants nostalgiques des oiseaux, rien. Les yeux rivés au sol, elle guettait le bolet, la girolle, surveillait l'amanite. A la plage … (idée d'une seule action)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site