Le Pen - Tract

L’extrême droite : analyse du programme de Le Pen

 

  1. Explication des éléments soulignés :

 

« (…) Le déferlement incontrôlé de vagues mondiale (…) » : Il parle, là, de l’ensemble des migrations vers la France qui sont acceptés, et que généralement on ne contrôle pas lorsqu’il s’agit d’étrangers sans papiers, qui sont là illégalement.

 

« (…) menacée dans sa continuité historique. » : Il parle de la conservation de la France et d’une histoire plus correcte. Il désire que la France prenne une bonne continuité historique sans être « polluée » par une immigration de masse.

 

« (…) problème d’équilibre social (…) » : Un équilibre social est le désir que la société aille pour le mieux sans problème de délinquance etc. Le Pen met la délinquance sur le dos des étrangers, donc il a le désire de rétablir un équilibre social, en disant que ce sont les étrangers qui créent les problèmes.

 

« (polygamie contre monogamie) » : Il place les étrangers dans un système de polygamie (alors qu’elle tend à disparaître), et estime que la monogamie c’est l’amour sans faille (et l’infidélité ???).

 

« (excision contre respect de la femme) » : Il parle d’une (minorité) d’étranger qui pratique encore cet acte qui ne respecte pas les droits de l’Homme.

 

« La délinquance est liée à l’immigration » : Comme il le dit pour l’équilibre social, il estime que ce sont les immigrés qui sont le véritable problème de la société française. Il dit donc que les actes de violences délinquantes (juvéniles) sont dus à l’immigration.

 

« Les étrangers, qui ne représentent officiellement que 7% de la population, représentent 31% de la population des prisons. Si l’on y ajoute les binationaux, ce chiffre atteint 60% » : Il donne une preuve chiffrée, donc scientifique, au fait que la délinquance est liée à l’immigration. Ces chiffres influencent la population, évidemment car les bases théoriques sont là. Mais qu’estime-t-il être des étrangers binationaux ??? On peut être belge et français, français et allemand, cet argument est trompeur.

 

« (…) ghettos urbains » : Il parle des cités, les HLM qui sont largement habités par les étrangers. Ce qui est normal, car ils ont peu de moyen et ce genre d’habitation est dans leur moyen, malheureusement, les conditions y sont horribles, alors il parle de « ghettos », une façon péjorative de parler de cités d’immigrés.

 

« (…) pompes aspirantes (…) » : D’un point de vue économique, Le Pen explique que les immigrés sont de véritables pompes qui prennent tous les privilèges des français (Allocations familiales, RMI…) sans avoir ni travaillé, ni être français. Plus simplement, il les insulte de « profiteurs ».

 

 « (…) droit au RMI (…) » : C’est l’un des facteurs que Le Pen repproche aux étrangers et à l’administration française. Le RMI est le revenu minimum d’insertion, qui permet à tout français de recevoir une somme d’argent permettant de « survivre ». Cette somme demande un certains nombres de conditions telles que : « Résider en France (aucune durée de résidence n'est fixée ; toutefois, les étrangers devront fournir une carte de résident ou une carte de séjour et de travail de 3 ans). ». Le Pen est donc, contre ce droit étant donné que pour lui, la majorité des étrangers sont des « profiteurs ».

 

« Le laxisme (…) » : Cela désigne un relâchement VOLONTAIRE que Le Pen dénonce, car il désire une plus grande autorité face aux étrangers et à leur insertion.

 

« (…) droit d’asile (…) » : Il dénonce la possibilité que les étrangers ont de s’insérer dans la société française, sans devoir faire preuve d’un quelconque désir d’insertion. Pour lui, on est français, ou on ne l’est pas.

 

« (…) procédés d’intimidation morale (…) » : Il semblerait que ce soit les mesures mises en place pour expliquer aux individus qui sont contre les étrangers (en bref, les racistes ou ceux qui pensent l’être) que moralement, il est inacceptable de rejeter un étranger qui souffre dans son pays, il reste un être humain qui a des droits. Il parle d’intimidation, car pour lui, « Le racisme est un droit ».

 

« (…) l’immigration de masse (…) » : Très simplement, il explique que la France laisse passer un nombre intolérable d’étranger, légalement ou clandestinement, sans y prêter attention véritablement.

 

  1. Les grandes idées de son programme :

 

Explication chiffrée et théorique de l’immigration ;

La plupart des violences urbaines sont dues aux étrangers ;

Ne pas permettre aux étrangers de bénéficier des privilèges économiques ;

Laisse à tout le monde le droit d’être contre l’immigration ;

Mettre un coup de frein aux techniques gouvernementales permettant à tous les étrangers de s’insérer dans la société française ;

Radier toutes les techniques d’intimidation.

 

En bref, remettre tous les étrangers à leur place, dans leur pays !!!

 

 

  1. Analyse : mise en commun :

 

3.1.        Analyse de l’article

 

« (…) Le déferlement incontrôlé de vagues mondiale (…) » : Cette affirmation est fausse car il y a de plus en plus de contrôles, surtout lorsque l’on voit le programme de Sarkozy.

 

« (…) menacée dans sa continuité historique. » : La France n’a jamais eu une unité historique, il y a un brassage culturelle depuis la nuit de temps.

 

« La délinquance est liée à l’immigration » : Il est vrai qu’il y a plus de délinquants chez les immigrants, mais outre cette affirmation il faut chercher à l’expliquer :

 

-         Si on enlève les clandestins, on retire déjà pas mal de délinquance ;

-         Les immigrés subissent beaucoup plus de préventives lors de leur arrestation car ils ont de très mauvais avocats et très peu d’argent ;

-         L’augmentation des contrôles selon Sarkozy ;

-         La population immigrée est faite de jeunes, de sexe masculin et qui n’ont fait que très peu d’étude. Ils se laissent donc très rapidement influencés par les autres ;

-         Ils sont souvent victimes de racisme, on ne les intègre pas à la société et ils se font donc exclure. C’est donc, pour eux, plus facile de lutter contre le pouvoir que d’adhérer à un supérieur qui ne les respecte pas ;

-         La population belge est beaucoup plus âgée et donc les personnages âgées se laissent beaucoup plus vite influencées.

-         Les conditions de vie exécrables peuvent en expliquer l’horreur. Ils n’ont donc aucune chance et ils se laissent influencer.

-         Le problème de ghettorisation.

 

 

 

 

« (…) pompes aspirantes (…) » : Il est faux que les immigrés sont des profiteurs :

 

-         Ils payent leurs impôts, ils ont donc droit à des sommes d’argent tout comme les français.

-         Ils ont droit à des allocations familiales qui sont plus grandes que ce qu’ils cotisent, mais par contre ils ont très peu d’allocation santé (alors qu’ils payent aussi des cotisations), pourquoi ?

§         Ils n’ont pas l’habitude d’aller au médecin, ils préfèrent l’automédication ;

§         La population immigrée est très jeune et donc ils ont une santé en meilleure forme.

 

« (…) l’immigration de masse (…) » : On est bien loin de transformer l’Europe en tiers-monde :

 

-         Le graphique donné permet de constater que l’accueil des étrangers n’est pas égal à celui de la misère du monde. Et même si on accueillait toute la misère du monde, ce ne sont pas que des profiteurs !!

-         Le regroupement familial permet de rajeunir la population.

 

3.2.        Les grandes idées

 

-         Les propos simplistes ;

-         La victimisation (aucun droit, les pauvres caliméros !!) ;

-         Il utilise des citations d’individus qui ne font pas partie de l’extrême droite ;

-         Il exacerbe la peur ;

-         Tous les hommes qui sont contre lui sont des pourris ;

-         Langage familier qui est celui des foules.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site